Avec PAPYNOU découvrez la Guadeloupe autrement
     Avec PAPYNOU découvrez la Guadeloupe autrement   

COMMUNE de POINTE-à-PITRE

(Grande-Terre)

Situation:

Pointe-à-Pitre est située à l'ouest de la Grande-Terre, Le port de Pointe-à-Pitre est idéalement placé pour le trafic maritime.

Il permet aussi de rejoindre la mer des Caraïbes grâce au canal naturel qui traverse du sud au nord de la Guadeloupe.

La ville de pointe-à-Pitre est construite sur des marécages (Mangrove).

L'îlet à Cochons est rattaché à la Commune de Gosier.

En créole Pointe-à-Pitre se dit Lapwent.

Ses habitants sont appelés les Pointois et les Pointoises

Pointe-à-Pitre est la seule sous-préfecture de la guadeloupe.

 

Lieux-dits et Hameaux:

 

Plan de POINTE-à-PITRE

 

A partir de ce plan, vous pouvez vous déplacer sur l'ensemble de la commune et entrer les données sur votre GPS.

Curiosités:

La Mairie

Eglise Saint-Pierre

et Saint-Paul

 

La première église de Pointe-à-Pitre fût construite Dans les premières années de  1800et sera détruite par le seïsme de 1843. l'architecte de l'époque conservera les trois portes de la façade. Elle sera inaugurée en 1853. Elle sera fermée à plusieurs reprises, pour cause de seïsmes, ourangan,qui vont fragiliser l'édifice.

En 1871, Eiffel renforcera l'ensemble à l'aide d'une charpente métallique.

Bien que jamais consacrée, ce très bel édiffice vaut le détour.

Plus de détail dans le châpitre des " églises et lieux de culte", sur l'histoire de la Guadeloupe :

 

L'église N-D de Lourde

 

Elle se située sur les hauteurs de Pointe-à-Pitre, dans le quartier de Massabielle.

 

1920:

Construction de la première chapelle à la gloire de la Vierge de Massabielle de Lourdes. Elle a été détruite par l'ouragan de 1928. 

 

1938:

Inauguration de la nouvelle église construite sur le même emplacment.

Avec son clocher, haut de 35 mètres, reste visible depuis la Nationale 4.

 

1951:

On installe les cloches.

 

Un escalier mène à la grotte, réplique de la grotte Notre-Dame de Lourdes, située en contrebas de l'église.

Grotte de Massabielle

 

Elle est attenante à l'église N.D de Massabielle.

Monument aux Morts

Place de la Victoire

 

La place de la Victoire, a été créée en 1763 lors de la construction de la ville.

Elle portera successivement le nom de Grand-Place,Sartine.

 

1794:

Elle portera son nom actuel: Place de la Victoire.

 

Lors de l'occupation anglaise de 1813, le major John Skinner donna son nom à la place pour seulement quelques mois.

 

A voir aussi sur la place:

  • Le kiosque à musique octogonal détruit par l'ouragan de 1928, qui sera reconstruit.
  • le buste de Charles-Victor Frébault, gouverneur (1859 - 1864)
  • Le buste de Félix Eboué, gouverneur (1936-1938)
  • Le monument aux morts (1914 - 1918)
  • Le monument du souvenir (monument des 100 chaînes - 2003) commémo- rant deux évênements l'exécution d'une centaine d'insurgés militaires et civile en 1802 et la révolte ouvrière de mai 1967 qui se solda par des dizaines de morts.
  • Et bien sur le Mémorial du premier Jour, mémorial de l'arrivée des premier indiens avec le navire "Aurelie"

La Darse

Le Palais de Justice

 

Place frébault

Le Mémorial Acte

 

Est un magnifique bâtiment dédié à la mémoire du peuple noir et de l'esclavage.
Il a été construit en lieu et place de l'usine sucrerie DARBOUSSIER, situé à Pointe-à-Pitre, au bout de la rue Raspail, dans le quartier de Carénage. Le nom Darboussier ne désigne pas le propriétaire des lieux, mais celui du morne.

Ce Mémorial suscite d'énormes controverses, notamment en ce qui concerne son coût.

Juste pour info:

Il faut savoir que tout le monde n'était pas d'accord sur la réalisation de ce projet qui a coûté la bagatelle de 80 millions d'€uro + 8 200 000 € HT (pour 4 jours d'inauguration), jugeant que l'argent englouti dans cette construction aurait pu profiter autrement aux guadeloupéens..... ça frise l'indécence.

Initialement le projet devait coûter moitié moins.

L'Office du Tourisme

Le Marché Central

 

C'est le plus vieux marché de la ville. Il a été construit en bois dans les années 1850 puis rénové en 1874

 

1989:

Un incendie va le détruite.

1992:

Construction du nouveau marché couvert en charpente métallique Il sera classé monument historique.

Sur la place du marché, on a construit une fontaine à l'intérieur de laquelle trône une statue en fonte.

Le marché central, est devenu le marché aux épices de Poite-à-Pitre.
Il abrite aujourd’hui le marché aux épices de Pointe-à-Pitre (le vrai)

Le Marché aux Fleurs

 

Le marché aux fleurs se situe place Goubeyre (Cathédrale saint-Pierre - Saint- Paul et le Palais de Justice, à deux pas de la place de la Victoire.

Le Marché aux Epices

 

Le bâtiment est situé en bordure du quai de la Darse.

Le Port Autonome

 

Ce sont les anglais qui vont construire le port de Pointe-à-Pitre pendant la période d'occu- pation de  l'île de 1810 à 1814..

Le Port de Laurisisque

 

Ce quartier de Pointe-à-Pitre est relative- ment jeune. Il commence à se développer à partir de 1962. Il doit son nom à Monsieur Lauriscique, éleveur de son état.

Le port quant à lui, est petit mais séduit le visiteur. Il héberge les pêcheurs et plaisanciers alentours. Sur la digue une petite chapelle "La Sainte Famille" est là, pour permettre aux marins pêcheurs de se receuillir avant de prendre la mer.

Liens:       

PRECISION:

Ne pas confondre FORUM et COMMENTAIRES.

  • Si vous appréciez la page: Utilisez l'onglet COMMENTAIRES.
  • Si vous avez besoin d'un ou plusieurs renseignements pratiques: Utilsez le FORUM....... Merci.

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

  Visiteurs

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Papynou Guadeloupe