Avec PAPYNOU découvrez la Guadeloupe autrement
     Avec PAPYNOU découvrez la Guadeloupe autrement   

VISITE DE PETITE-TERRE

SITUATION GEOGRAPHIQUE

DE PETITE-TERRE

 

Les îlets de "PETITE-TERRE" situés au large de la pointe-est de Grande-Terre et du sud-ouest de la Désirade.

Ces 2 îlets sont classées réserves naturelles est gérés par l'Aasso-ciation Ti Tè et l'ONF Guadeloupe.

Il y a des interdits qu'il vaut mieux respecter, sous peine d'amendes.

Deux gardes sont présents sur l'îlet de Terre-de-Bas 24/24.

Nouvelle Gare Maritime

 

La gare maritime est attenante au port de pêche de Saint-François.

Vous ne pouvez pas vous tromper. Vous ne quittez pas la la N4, au sens interdit vous allez à droite puis à gauche. Vous y êtes.

L'EMBARQUEMENT

Est quelque peu Folklorique, quand la marche se trouve à 50 cm du sol. Une passerelle serait plus adaptée, surtout quand le bateau bouge et qu'on a un certain âge.

LA TRAVERSEE

 

Ce matin là, il y avait pas mal de vent et de la houle. Pas trop bon pour les personnes qui ont le mal des transports. Pas de chance on ne croisera pas les dauphins.

L'ARRIVEE

Le Débarquement est tout aussi folklorique qu'au départ. L'échelle bouge avec le roulis. Difficile de ne pas perdre l'équilibre.

LE BRIEFING

Vu que le temps nous est compté, le briefing aurait pu se faire à bord.

CE QU'IL FAUT SAVOIR

http://www.reservepetiteterre.org/

 

Lisez attentivement les obligations très strictent qu'il faut connaître avant de poser pieds-à-terre sur les îlets de Petite-Terre.

ATTENTION:

Tout manquement peu coûter cher !

Le déplacement est balisé avec interdiction de sortir du tracé.

DEBUT DE LA VISITE

Nous allons prendre le chemin à droite.

C'est à peu près le seul coin ombragé que nous trouverons sur le parcours, parsemé de panneaux explicatifs.

A Petite-Terre, vit une des plus grande colonie d'iguanes au monde.

L'iguane est un animal à sang froid. C'est la raison pour laquelle, vous le voyez immobile au soleil. Il se charge de chaleur dont il a grand besoin.

Il faut surtout pas, vous approcher, ni le déranger.

Cette photo a été prise à 10 m zoomée 10X.

L'ONF à tenter vainement de faire pousser un spécimen à Petite-Terre. Cet arbre a une croissance extrêment lente

Sur l'emplacement il ne reste que le grillage de protection et le panneau.

Il faut savoir qu'avant la colonisation, Petite-Terre en était recouvert. Aujourd'hui il a totalement disparu de la surface de l'île. On dit que l'homme est les iguanes sont réponsables de sa disparition.

http://www.reservepetiteterre.org/Le-gaiac

Impossible de couper à travers champs, il faut suivre le tracé.

Le terrain volcanique de l'île ne favorise pas le développement de grands arbres. Seul les cocotiers poussent facilement en bord de mer.

Tout en approchant du phare, sur un chemin balisé parsemé de panneaux explicatifs, on nous montre encore et encore, des plantes médicinales. A ce stade de la visite, les commentaires du guide me paraissent sans intérêt, parce que la botanique est loin d'être son fort.

Il est biensure interdit à la visite et c'est bien dommage. Pourquoi ne pas autoriser l'accès moyennant quelques €uros, qui serviraient à l'entretien du phare?

Le point de vue au sommet doit être extraordinaire.

Une petite "expo"  dans la partie basse du phare, donne quelques infos sur le phare et l'îlet, avec un goût de trop peu.

Sur mon site sur l'histoire de la Guadeloupe, que je suis entrain de préparer, vous trouverez l'histoire de Petite- Terre.

Bref historique sur l'îlet.

Le point le plus haut de l'île de Terre-de-Bas à l'Est...... 12 mètres !

Petit lagon au nord. Je n'ose immaginer que deviendrait l'îlet si un tsunami passerait par là!

Vue générale sur la partie réservée au tourisme. En étant généreux, cela représente 10 à 15% de la surface de Terre-de-Bas.

Nous voilà de retour de la courte balade, l'embarquement à destination de la Désirade ne va pas tarder.

Aujourd'hui, le mouillage sauvage si près du bord est interdit. Des bouées sont disponibles tout au bout de la plage, réservée aux baigneurs. Pour ceux qui ont opté pour l'excursion des deux îles. l'heure de quitter Petite-Terre a sonné.

Conclusions:

Pour ma part, si l’on vient sur P-T uniquement pour la baignade et se faire cuire comme une crêpe comme j’ai pu voir, aucun intérêt.

 

Pour découvrir la P-T il faut être équipé de bonnes chaussures allant de la paire de tennis aux chaussures de randonneurs. Le terrain est assez accidenté et très caillouteux. On peut se faire une entorse très facilement.

 

On nous dit que: P-T est une île protégée, OK ….je veux bien. Des trois heures passées sur l’île, je n’ai pas vu l’ombre d’un garde. Ou j’étais bigleux, ou alors ils étaient tout... tout petits et planqués.

 

On dit aussi: qu’on n’autorise pas plus de 200 personnes à la fois sur l'île. Là aussi on n’a pas la même valeur de la centaine. La côte d’Azur en été. Cela fait beaucoup pour une petite réserve qui est, soit disant protégée et surveillée.

 

Fort heurement, le débarquement sur l'île est très réglementé.

Les organisateurs d'excursions, ne peuvent plus venir tous les jours, et faire n'importe quoi.

Liens:  

PRECISION:

Ne pas confondre FORUM et COMMENTAIRES.

  • Si vous appréciez la page: Utilisez l'onglet COMMENTAIRES.
  • Si vous avez besoin d'un ou plusieurs renseignements pratiques: Utilsez le FORUM....... Merci.

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

  Visiteurs

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Papynou Guadeloupe